Présentation du secteur de la pêche et de l'aquaculture commerciales

Les activités du secteur de la pêche et de l'aquaculture commerciales apportent une contribution importante à l'économie des régions maritimes du Québec. Au total, elles génèrent près de 3 700 emplois saisonniers.

Pêche commerciale

La pêche commerciale maritime est présente principalement dans les régions de la Gaspésie, des Îles-de-la-Madeleine et de la Côte-Nord. Les activités de pêche commerciale en eau douce au Québec sont concentrées dans le couloir fluvial du Saint-Laurent et le lac Saint-Pierre.

La pêche du crabe des neiges, du homard et de la crevette représente la plus grande part de la valeur des débarquements.

Pêcheur

Photo : Marc Lajoie, MAPAQ

Aquaculture en eau douce

L'aquaculture en eau douce se pratique principalement avec l'élevage des salmonidés. Les espèces majeures sont la truite arc-en-ciel et l'omble de fontaine. Les activités d'aquaculture en eau douce sont réalisées sur tout le territoire du Québec, avec certaines concentrations dans les régions de l'Estrie, des Laurentides, de l'Outaouais et du Centre-du-Québec.

Aquaculture en eau marine

L'aquaculture en eau marine au Québec, c'est essentiellement la production de la moule bleue, suivie de l'huître et du pétoncle. Les activités se pratiquent principalement aux Îles-de-la-Madeleine et, de façon moins intense, en Gaspésie et sur la Côte-Nord.

Transformation des produits aquatiques

On dénombre 70 établissements de transformation des produits aquatiques en région maritime au Québec. Ces entreprises s'approvisionnent essentiellement à partir d'espèces débarquées sur place.

Voir aussi

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-05-04

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017