Profils de l'Estrie

Les profils vous proposent une foule de renseignements sur l'agroalimentaire en Estrie. Dans ces documents publiés en 2014, vous trouverez des données de 2010 pour les exploitations agricoles et des données de 2012 pour la transformation alimentaire et la restauration.

Perspectives de développement en Estrie 2014

Vous pouvez consulter les perspectives de développement de l'agriculture et de l'agroalimentaire en Estrie.

Profils de l'Estrie 2010

Sur un territoire de plus de un million d'hectares, l'Estrie compte environ 315 490 personnes (2012), soit environ 3,9 % de la population du Québec. Le produit intérieur brut (PIB) de l'économie estrienne est estimé à 10,2 milliards de dollars (2011), ce qui représente 3,2 % du PIB du Québec.

L'industrie agricole et agroalimentaire en Estrie génère un PIB de 660 millions de dollars, soit 6,5 % du PIB de l'économie régionale. Elle procure de l'emploi à 18 000 personnes, c'est-à-dire 11, 7 % de tous les emplois en Estrie ou près d'un emploi sur huit.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter les profils statistiques agricoles et agroalimentaires de l'Estrie et des MRC de la région ainsi que les perspectives de développement pour la région.


Région et espace agricole

  • superficie : 1 019 254 hectares
  • zone agricole permanente : 69 % de la superficie
  • superficie cultivée :
    • 12 % du territoire
    • 125 291 hectares
  • superficie boisée :
    • 75 % du territoire zz
    • 790 973 hectares
  • régions voisines de l'Estrie :
    • au nord : le Centre du Québec
    • au sud : les États-Unis
    • à l'ouest : secteur est de la Montérégie
    • à l'est : Chaudière-Appalaches

Source : MAPAQ, Profil de l'Agriculture et de l'agroalimentaire en Estrie, 2007.

Carte de la région de l'Estrie.
© MAPAQ


Organisation

La région de l'Estrie comprend la ville de Sherbrooke et 6 municipalités régionales de comté (MRC) : Coaticook, Memphrémagog, Le Haut-Saint-François, Le Granit, Le Val-Saint-François et Les Sources.

Climat

  • Sub-humide de type continental tempéré, à hivers froids et étés chauds.
  • La période sans gel varie de 80 à 125 jours selon les MRC (base 0 °C, probabilité de 90 %).

Sols

Plus de 50 % des sols sont de classe  3, 4 et 5.

Sols de la région de l'Estrie

Classe

Définition

%

2 Sols dont les limitations restreignent le choix des cultures ou imposent des pratiques modérées de transformation.

0,53 %

3 Sols dont les limitations modérément graves restreignent le choix des cultures ou imposent des pratiques spéciales de conservation.

11,66 %

4 Sols dont les limitations graves restreignent le choix des cultures ou imposent des pratiques spéciales de conservation.

19,26 %

5 Sols faisant l'objet de limitations très graves; inaptes à produire d'autres plantes que des fourragères vivaces et non susceptibles d'amélioration.

21,07 %

7 Sols inutilisables, soit pour la culture, soit pour les plantes fourragères vivaces.

41,67 %

0 Sols organiques non inclus dans le système de classement.

2,44 %

Sources : MAPAQ, Adaptation de l'inventaire des terres du Canada, 2001; Aménagement rural et développement agricole, 1967; Cartes écoforestières du Ministère des Ressources naturelles, 1995.

 


Dernière mise à jour : 2017-09-25

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017