Du soutien pour l’implantation de cultures de couverture

Ghislain Poisson, agronome, conseiller en agroenvironnement
Direction régionale de la Montérégie, secteur Est du ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Les cultures de couverture sont des plantes qui sont semées pendant ou après la croissance de la culture principale (intercalaire ou dérobée). Elles améliorent la santé et la conservation des sols agricoles ainsi que la qualité de l’eau. Vous souhaitez en implanter ? Le volet 1 du programme Prime-Vert 2018-2023 peut vous soutenir financièrement, si vous remplissez les conditions d’admissibilité.

Aide financière

  • Somme forfaitaire de 75 $ par hectare, sur laquelle un taux d’aide de 70 % ou de 90 % s’applique. Aucune preuve d’achat de semence n’est exigée et vous pouvez même utiliser vos propres semences.
  • Maximum d’aide financière de 3 000 $ par année.

Principales conditions

  • Minimum de 10 hectares.
  • Introduction ou augmentation de 10 % des superficies semées avec des cultures de couverture (par rapport à la moyenne des trois dernières années).
  • Aucune destruction durant l’année d’implantation. Les cultures de couverture doivent contribuer à protéger le sol des risques d’érosion (eau et vent) pendant la période hivernale.
  • Aucune récolte ni pâture à l’automne ou dans l’année suivant l’implantation.
  • Fauche autorisée si la culture de couverture est laissée au champ et si cette fauche est justifiée au préalable par un agronome (hauteur minimale de 15 centimètres).
  • Les cultures de couverture doivent être semées sur des superficies cultivées par l’entreprise, peu importe la culture principale.
  • Participation nécessaire d’une ou d’un agronome, pour effectuer le suivi de la culture et pour remplir les documents exigés par le programme. Il est possible de financer le recours à ce professionnel par l’entremise du Programme services-conseils.
  • Nouvelle admissibilité des cultures de couverture implantées durant l’année dans des cultures pérennes ou sur des superficies ne comportant aucune autre culture.
  • Dépôt de la demande au moins dix jours ouvrables avant le semis de la culture de couverture.

En 2018, les demandes tardives ont été acceptées, puisque le programme n’était pas encore en vigueur en début de saison. En 2019 cependant, parlez-en à votre agronome le plus tôt possible afin de ne pas rater l’occasion. Au MAPAQ, les personnes-ressources en ce qui concerne cette mesure sont M. Gaétan Pierre pour la Montérégie-Ouest (poste 5117), M. Ghislain Poisson pour la Montérégie-Est (poste 6129), et M. Pierre Chouinard pour le Centre-du-Québec (poste 4213).

Soulignons que, durant la saison 2018, en Montérégie, c’est près de 14 000 hectares qui ont été implantés par les 384 entreprises agricoles profitant de l’aide financière de ce volet du programme. Ainsi, l’ensemble des participants ont obtenu une somme totale de plus de 660 000 $. Au Centre-du-Québec, 200 entreprises ont implanté des cultures de couverture sur près de 9 000 hectares et elles ont reçu plus de 370 000 $ d’aide financière.

Le volet 1 du programme Prime-Vert vise à encourager les entreprises agricoles à adopter cette pratique plus couramment. Les avantages potentiels des cultures de couverture sont nombreux, tant au chapitre de l’agroenvironnement que par rapport à la production agricole. Les entreprises agricoles peuvent tirer parti de cette mesure du programme Prime-Vert chaque année. Profitez-en!

Texte intégral : journal Gestion et technologie agricoles (GTA), 11 juillet 2019 

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2019-07-19

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2024