​​​​​​Réalisations 2018-2019

​Notre mission

Les réalisations de l’équipe de la Direction régionale de la Chaudière-Appalaches s’inscrivent dans la mission du MAPAQ​, à savoir :

« Favoriser la prospérité du secteur bioalimentaire et veiller à la qualité des aliments dans une perspective de développement durable. »

Nos réalisations

Les orientations et les axes du Plan stratégique du Ministère guident nos actions. Voici quelques exemples de projets réalisés cette année par les membres de notre équipe.​

Contribuer au développement économique du secteur bioalimentaire

La compétitivité et la productivité des entreprises

Déjeuners-conférences sur l’accès aux marchés

Tirant profit de la tenue de deux déjeuners-conférences organisés par le Ministère et la Table Agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches, 25 transformateurs alimentaires en ont appris davantage sur les appels d’offres et sur les processus d’achat dans le marché institutionnel ainsi que sur le courtage en alimentation. À l’issue de ces activités, les participants sont repartis avec des moyens d’accéder à des réseaux de distribution moins traditionnels et d’améliorer le positionnement des aliments du Québec sur les marchés intérieurs. ​

Optimiser la fertilisation azotée de l’ail biologique

Dans la culture de l’ail biologique, les sources d’azote sont coûteuses et les besoins en azote, très variables. Les producteurs agricoles se questionnent sur la dose optimale d’azote à utiliser et sur les meilleures périodes pour passer à l’action. 

Le Ministère et ses partenaires ont donc lancé un projet sur l’optimisation de la fertilisation dans la culture de l’ail biologique de variété Music. D’une durée de trois ans, le projet se déroule dans quatre régions : la Chaudière-Appalaches, l’Estrie, la Mauricie et la Montérégie.

À terme, le projet permettra de déterminer la dose et la période optimale d’application de l’azote sous la forme de granules de fumier de poule. Il dresse aussi la table pour un projet de recherche plus ambitieux sur la fertilisation de l’ail bio, qui est réalisé conjointement avec l’Institut de recherche et de développement en agroenvironnement.

Tout un potentiel, le seigle d'automne hybride!
Alors que les cultures d'automne connaissent un regain de popularité, bon nombre d'entreprises souhaitent obtenir des données pour comparer les variétés de seigle hybride avec celles de type conventionnel. 

Pour répondre à cette demande, une évaluation a été faite dans certaines régions du Québec, dont la Chaudière-Appalaches. Plusieurs paramètres ont été étudiés : levée, survie à l'hiver, rendement, qualité des grains, etc. Les hybrides se sont nettement distingués sur le plan du rendement. Il y a donc lieu d'en tenir compte dans les rotations de grandes cultures en raison de leur rusticité, de leur capacité à retenir le sol et de leur compétitivité face aux mauvaises herbes.​

L'entrepreneuriat et la main-d’œuvre


Appuyer la relève dans son parcours
Pour favoriser l'établissement d'une relève entrepreneuriale, les conseillers en développement régional de la Chaudière-Appalaches ont accueilli et accompagné 103 entrepreneurs de moins de 40 ans. Ils ont ainsi soutenu le démarrage d'entreprises et la spécialisation de fermes dans des secteurs de production en émergence ou non traditionnels, tout en assurant des suivis postétablissement.​

Salon de l’établissement en agriculture

Le 12 février 2019 a eu lieu le 8e Salon de l’établissement en agriculture, organisé par le Ministère et de nombreux partenaires. Ce rendez-vous bisannuel a attiré 170 personnes, dont des étudiants, des aspirants agriculteurs et des producteurs intéressés à obtenir de l’information sur l’établissement agricole et le transfert de ferme. Les participants ont ainsi profité de la présence de 26 exposants et de 5 conférenciers invités qui ont abordé différents sujets tels que le choix de carrière, la formation, les services-conseils, le financement et les défis qui caractérisent les projets agricoles.​


 

La mise en valeur du territoire
 

Définition de priorités territoriales en matière bioalimentaire

Huit MRC de la région et la Ville de Lévis ont établi leur plan de développement de la zone agricole (PDZA) ou sont sur le point de le finaliser. Le PDZA est un document de planification qui vise à mettre en valeur la zone agricole d’un territoire en favorisant le développement durable des activités agricoles. La Direction régionale de la Chaudière-Appalaches a ainsi accompagné les MRC et la Ville de Lévis tout au long de la conception de leur PDZA, notamment en guidant les comités directeurs dans leurs travaux. 

Soutenir un développement bioalimentaire responsable

Santé et bien-être des animaux 

Pour des troupeaux aux petits soins

Au Colloque bœuf et aux Journées partenaires en production laitière 2018, ce sont 370 participants qui ont assisté à des conférences sur les bonnes pratiques concernant la santé et le bien-être des animaux. Plus particulièrement, ils en ont appris davantage sur les soins à prodiguer aux veaux et sur la manipulation des bêtes.
 
Par ailleurs, à l’occasion de la Journée Opticonseils 2019, les participants ont pu entendre une conférence sur les bonnes pratiques en lien avec la gestion des prairies et des pâturages. Ces pratiques ont pour objectif de limiter les baisses de rendement fourrager, en particulier durant les périodes de sécheresse, pour ainsi subvenir adéquatement aux besoins alimentaires des animaux.

Le respect de l’environnement​
 

Prévenir l’érosion et les accidents, un arbre à la fois
Dans certains secteurs de la Chaudière-Appalaches, la disparition de boisés occasionne des problèmes d’érosion des sols et aussi de sécurité routière. Au cours des trois prochaines années, les entreprises agricoles situées à proximité de routes jugées plus dangereuses en période hivernale bénéficieront d’un accompagnement professionnel dans l’aménagement de haies brise-vent. Entre autres avantages, ces haies limitent l’érosion éolienne des sols arables et la perte de biodiversité et contribuent à la réduction des accidents de la route.​

De l'aide financière pour appuyer nos entreprises

Pour soutenir la vitalité du secteur bioalimentaire régional, plus de 43 millions de dollars ont été versés aux entreprises agricoles et agroalimentaires de la Chaudière-Appalaches en 2018-2019.

 Secteurs d'intervention  Montant
 Crédit de taxes foncières agricoles

24 050 883 $ 

 Développement économique du secteur bioalimentaire

14 981 434 $ 

 Agroenvironnement

3 349 579 $ 

 Mise en valeur du territoire, des produits et des activités agricoles

432 905 $

 Pêches et aquaculture commerciales

136 435 $

 Dossiers horizontaux ou ponctuels

63 000 $ 

​ Orientation du développement
​51 680 $​
 
 Total

 43 065 916 $


Quelques chiffres

  • Traitement de 2049 demandes d'aide financière par les conseillers de la région.

  • Accompagnement de 12 entreprises dans l'adoption de meilleures pratiques sur le plan agroenvironnemental visant la réduction des risques liés à l'emploi des pesticides.

  • Accompagnement de 83 entreprises en démarrage ou en conversion vers la production biologique.

  • Étude de 309 dossiers d'aide financière pour la réalisation de projets d'amélioration de la productivité ou de revalorisation des terres par le drainage et le chaulage.

  • Traitement de 1 167 demandes d'aide financière en relation avec le Plan de soutien aux investissements en agriculture contribuant à l'adaptation des entreprises en matière de bien-être animal et d'efficacité énergétique.

  • Traitement de 258 dossiers d'aide financière se rapportant au programme Prime-Vert.​

Photos : MAPAQ


Dernière mise à jour : 2020-04-09

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020