Planifier l'avenir... une réflexion s'impose

Un projet pilote qui a pour objectif de mettre sur pied un « Service de soutien à la prise de décision sur l’avenir des entreprises agricoles en Mauricie » a récemment vu le jour. Ce projet vise à mieux connaître la situation et les besoins des producteurs, prioritairement de 55 ans et plus, ainsi qu’à les outiller pour planifier l’avenir de leur entreprise dans l’optique d’un éventuel départ à la retraite.

Une situation préoccupante

En Mauricie, comme ailleurs au Québec, le vieillissement de la population agricole continue de s’accentuer. Le phénomène de consolidation des entreprises fait son œuvre aussi en Mauricie, comme partout dans le monde, faisant diminuer le nombre d’entreprises au cours des dernières années.

Selon les derniers chiffres, environ 50 % de nos entrepreneurs agricoles sont en âge de céder ou doivent se préparer à la possibilité de céder leur entreprise. Environ 70 % d’entre eux n’ont pas de relève clairement identifiée. Souvent, les entreprises sont démantelées à cause de l’absence de relève ou encore suite à l’échec du transfert en raison d’une mauvaise préparation.

Ces problématiques sont notamment ressorties fortement lors de la réalisation des plans de développement de la zone agricole (PDZA) des MRC de Maskinongé et des Chenaux. C’est d’ailleurs dans la poursuite du plan d’action de ces deux PDZA que s’inscrit ce projet.

Crédit photo : MAPAQ

Concrètement ? Des outils et des rencontres…

Bien guider les producteurs dans leur choix, les faire réfléchir à leur avenir, les orienter vers des moyens qui leur permettront de planifier la retraite qu’ils désirent ou encore leur offrir des façons nouvelles d’entrevoir le transfert de leur patrimoine : ce sont les principaux soucis des partenaires dans ce projet.

Pour y arriver, le projet propose l’élaboration d’une « trousse » de vulgarisation des services et des outils existants. La chargée de projet ira, dès cet automne, à la rencontre de producteurs de 55 ans et plus sur leur ferme pour discuter de différents éléments qui peuvent les préoccuper en lien avec leur avenir.

Bien que de nombreux services d’accompagnement existent, ceux-ci demeurent peu utilisés. Ainsi, cette phase pilote vise notamment à accompagner les entrepreneurs agricoles sans relève vers les services dont ils ont besoin pour prendre la meilleure décision pour eux et pour leur entreprise. Attention, il ne s’agit pas d’imposer une vision quelconque de cet avenir ou de diriger les gens vers un transfert d’entreprise à tout prix, mais bien de leur permettre de prendre connaissance de toutes les options possibles à une prise de décision éclairée et, quelle que soit cette décision, faire en sorte qu’ils puissent la vivre avec le plus de sérénité et de succès possibles. Des rencontres enrichissantes et surprenantes au programme !

Au service des producteurs

Pour ce projet pilote, Mme Huguette Veillette, bien connue du milieu agricole de la région et d’ailleurs au Québec,  a été choisie par les partenaires pour agir à titre de chargée de projet.  Les qualités d’écoute, de respect et d’empathie de Mme Veillette, jumelées à sa vaste expérience et à son réseau de contacts dans le milieu agricole, seront des atouts pour comprendre la réalité des cédants sans relève, évaluer avec eux les options possibles en vue de faire les choix les mieux adaptés en ce qui a trait à l’avenir de leur patrimoine agricole.

Vendre son entreprise à l’entreprise agricole voisine est une option. Cette dernière devient plus grosse, diminue ses coûts fixes et quelquefois permet de générer des revenus nécessaires à faire bien vivre plusieurs générations avec la même ferme. 

D’autres options sont possibles, tel que vendre une partie de sa ferme à une relève agricole ou encore louer des actifs agricoles (terres, bâtiments ou machinerie) à une relève pour qu’elle s’établisse et crée une entreprise à part entière.

Cette approche, si plusieurs l'adoptent, peut avoir des impacts positifs sur nos communautés, nos municipalités, nos MRC et la région. Vous voyez, ce n’est pas simple à l’ère où la consolidation des entreprises semblent l’option la plus fréquente. Y a-t-il lieu d’envisager des options différentes pour assurer la passation des patrimoines agricoles à d’autres générations? Les partenaires du monde agricole de la Mauricie, ainsi que des MRC de Maskinongé et des Chenaux, croient que oui. C’est pour cette raison qu’ils supporteront professionnellement et financièrement ce projet pilote. Une vingtaine d’entreprises à l’aube d’une vente ou d’un transfert d’entreprise sans relève identifiée seront rencontrées. Nous leur souhaitons des rencontres animées, constructives et porteuses d’avenir, tant pour elles que pour le futur de notre agriculture en région.

Ce projet est le fruit d’un travail de réflexion et de collaboration entre les partenaires suivants:

  • le Plan de développement de l’agriculture et l’agroalimentaire de la Mauricie (PDAAM)
  • la Fédération de l’UPA de la Mauricie (FUPAM)
  • la Direction régionale de la Mauricie du MAPAQ
  • le ministère des Affaires municipales et de l’Occupation du territoire (MAMOT)
  • le Réseau Agriconseils de la Mauricie
  • les MRC de Maskinongé et des Chenaux.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter Mme Huguette Veillette au 819 378-4033, poste 239.

Isabelle Lessard, M.ATDR
Conseillère en aménagement du territoire et développement rural
Répondante en relève agricole
Direction régionale de la Mauricie

Date de diffusion : 28-08-15

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2015-08-25

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019