Succès du projet collectif en agroenvironnement
MRC de Mékinac - Rivière Pierre-Paul

Offrir un milieu propice à la fraie du doré : voilà l’objectif qui a été réalisé grâce au projet collectif « Approche agroenvironnementale pour réduire l’apport de sédiments dans la rivière Pierre-Paul », lancé en 2014 par la Société d’aménagement et de mise en valeur du bassin de la Batiscan (SAMBBA) et coordonné par le club agroenvironnemental Lavi-Eau-Champ.

En trois ans, plusieurs actions ont été mises en œuvre afin de limiter le déversement de sédiments dans les cours d’eau. Les nombreux ouvrages hydroagricoles, soit les 145 chutes enrochées et les 78 stabilisations de sorties de drains, contribuent à diminuer l’érosion des berges. De plus, 3 329 arbres et 4 364 arbustes ont été plantés selon les goûts des producteurs afin d’aménager plus de 15 kilomètres de haies brise-vent en bandes riveraines. Les producteurs agricoles mènent également d’autres actions depuis plusieurs années pour contrer l’érosion, telles que les pratiques de conservation des sols et l’implantation de plantes de couverture de sol.

Au total, 14 entreprises agricoles ont participé au projet, ce qui représente près de 80 % de la superficie du territoire agricole du bassin versant de la rivière Pierre-Paul. Au terme de ce projet, chaque producteur agricole a reçu un cahier personnalisé qui présente les travaux exécutés dans son entreprise ainsi que les méthodes d’entretien pour assurer la pérennité des aménagements.

« J’avais un problème de perte de sol dans un de mes champs depuis plusieurs années et je ne savais plus quoi faire. Avec l’aménagement d’une voie d’eau engazonnée, grâce au projet collectif en agroenvironnement, j’ai réglé mon problème et j’en suis bien heureux », souligne M. Éric Veillette, producteur agricole à Sainte-Thècle. 

« Le succès de ce projet montre bien les efforts réalisés par les producteurs agricoles et l’intérêt qu’ils portent envers l’importance de la protection de l’environnement. Je suis fière du taux élevé de participation et des nombreuses actions réalisées par chacun », ajoute Mme Stéphanie Veilleux, coordonnatrice du projet et agronome au club Lavi-Eau-Champ.

Rappelons que le bassin de la rivière Pierre-Paul est situé dans la MRC de Mékinac et qu’il prend sa source dans le lac Pierre-Paul à Saint-Tite. Sa superficie atteint 52 kilomètres carrés et 40 % de celle-ci est en zone agricole. Le bassin touche aussi les municipalités de Saint-Adelphe et de Sainte-Thècle.

Ce projet a été rendu possible grâce à une aide financière du MAPAQ de 123 308 dollars dans le cadre du programme Prime-Vert 2013-2018, volet 1 – « Interventions à la ferme », qui est financé en vertu de l’entente Canada-Québec Cultivons l’avenir 2, et du sous-volet 3.1 – « Approche régionale » du même programme.

 

Photo : Plusieurs producteurs agricoles qui ont participé au projet se sont rassemblés le 22 février 2017, à Saint-Tite, en compagnie de Christine Demers de la SAMBBA, de Stéphanie Veilleux, coordonnatrice du projet et agronome au club Lavi-Eau-Champ, et d’Hélène Filion du MAPAQ.

 

Sandra Jacob, conseillère en communication
Direction régionale de la Mauricie
Ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation

Date de diffusion : 26-04-2017

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-04-27

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2022