Restauration

Le secteur de la restauration commerciale et de la restauration non commerciale – vaste ensemble de services alimentaires qui est aussi appelé le réseau de l’hôtellerie, de la restauration et des marchés institutionnels privé et public (réseau HRI) – est omniprésent dans la vie quotidienne des Québécois. Son offre se résume à fournir des services de restauration sous différentes formes : restaurants, traiteurs, cafeterias, distributrices automatiques, cantines mobiles, etc. En 2014, la valeur estimée des ventes de ce secteur était de 13,3 milliards de dollars.

Dans la restauration commerciale, la vente de nourriture et de boissons représente l’activité principale. Ce sous-secteur regroupe les restaurants qui offrent un service complet et ceux qui offrent un service restreint, de même que les débits de boissons alcoolisées (brasseries, tavernes, bars, etc.) et les services de restauration spéciaux (traiteurs, cantines, etc.). En 2014, les recettes y ont atteint 10,6 milliards de dollars au Québec, ce qui représente une augmentation de 1 % par rapport à 2013.

  • Les établissements de restauration à service restreint ont enregistré la plus forte croissance (4 %) au chapitre des recettes, qui se sont chiffrées à 3,9 milliards de dollars
  • Pour ce qui est des établissements offrant un service complet, les recettes ont eu tendance à se maintenir à 5,3 milliards de dollars
  • Quant aux recettes des services de restauration spéciaux, elles sont demeurées à 790 millions de dollars
  • Enfin, les ventes des débits de boissons alcoolisées ont reculé de 9 %, pour s’établir à 565 millions de dollars

Sur le plan des ventes, c’est le segment de la restauration commerciale qui se révèle être le plus porteur au Québec, en engendrant 80 % des ventes du réseau HRI.

Quant à la restauration non commerciale, elle regroupe les établissements où la préparation et le service d’aliments et de boissons tiennent lieu d’activité complémentaire et ont pour objet d’accommoder la clientèle. Ce sous-secteur comprend :

  • La restauration hôtelière
  • La restauration institutionnelle (prisons, hôpitaux, etc.)
  • Les services de restauration offerts dans les commerces de détail
  • Les autres entreprises de services alimentaires (par exemple, la vente d’aliments au moyen de distributeurs automatiques)

En 2014, les ventes de la restauration non commerciale étaient estimées à 2,7 milliards de dollars, ce qui équivaut à 20 % des ventes totales des services alimentaires du réseau HRI.


 
Description textuelle du graphique

Statistiques

Publications

Voir aussi

Condamnations

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2015-10-23

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2016