La transmission des prix dans les filières agroalimentaires

Le secteur agroalimentaire canadien est présentement dans une situation que l'on pourrait qualifier de précaire et plusieurs s'interrogent sur sa capacité à assurer son développement à long terme. La série de consolidations et le repositionnement des entreprises agroalimentaires au cours des années 90 ont alimenté plusieurs craintes liées à la concurrence. La flambée récente du prix des grains en raison de la demande élevée pour les biocarburants, la libéralisation des échanges et la concurrence des entreprises étrangères ainsi que les exigences des consommateurs relativement à la salubrité et à la sécurité des aliments modifient les relations d'affaires dans l'agroalimentaire. Dans ce contexte, plusieurs s'interrogent sur le fonctionnement des marchés et plus particulièrement, sur la problématique de transmission des prix.

Cet intérêt pour la transmission des prix n'est pas nouveau et devient particulièrement marqué en période de crise. La problématique de transmission des prix est capitale puisque les changements de prix aux différents maillons de la filière déterminent comment la richesse créée par la filière est partagée entre les différents acteurs.

Le présent article (PDF, 138 ko) cherche à répondre à deux questions principales:

  1. Quels sont les principaux facteurs influençant le processus de transmission des prix, de la production à la consommation? 
  2. Quels sont les facteurs et stratégies favorisant une transmission harmonieuse des prix dans la filière afin de garantir qu'une partie de la valeur créée par la filière soit transmise aux acteurs en amont?
 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2013-03-12

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019