Productions végétales

Le safran : un défi ou une opportunité d'affaires pour le Québec

Par Guy-Anne Landry -  Le territoire agricole du Québec compte actuellement plus de 25 safraneraies qui ont mis en terre au-delà de 200 000 cormes depuis 2012. Le safran brut et transformé est vendu à des restaurateurs. Il est aussi offert directement à la ferme, dans des marchés publics ou encore en ligne par l’entremise du site Web de quelques entreprises. Pour se développer, le safranier québécois doit améliorer la mise en marché de son produit et être en mesure de se tailler une place parmi les compétiteurs internationaux. (2017-11-07) Voir la suite

Journée safran 2017

Par Guy-Anne Landry - L’Institut québécois du développement de l’horticulture ornementale (IQDHO), en collaboration avec le MAPAQ, organisait le 12 avril 2017, la Journée safran où plus d’une centaine de personnes s’étaient donné rendez-vous à l’Hôtel Gouverneur de Trois-Rivières. (2017-04-26)
Voir la suite>

Bonne terre, beaux jardins

Par Guy-Anne Landry -Vous demeurez dans un nouveau quartier résidentiel et vous désirez aménager votre terrain, voire y faire pousser un jardin? Sachez que les maisons sont souvent vendues sur un terrain nu et que la couche de terre en surface a été retirée, puis remplacée par du sol souvent plus lourd qui provient des couches profondes. En général, la terre est donc de mauvaise qualité, et pour le jardinier, cela représente un gros inconvénient. (2017-04-26)
Voir la suite>

Le test du bocal

Par Guy-Anne Landry - Une bonne terre offre un juste équilibre entre les différents éléments qui la composent. Théoriquement, une bonne terre à potager serait constituée d’environ 65 % de sable, de 15 % d’argile, de 10 % de limon et de 10 % d’humus. Le test du bocal permet d’évaluer de façon approximative la composition du sol qui forme la texture. (2017-04-26)
Voir la suite>
 

La brûlure bactérienne en Mauricie

Par Nicolas Tanguay - Peut-être avez-vous remarqué cet été que vos pommetiers, vos pommiers ou vos aubépines avaient les branches et les feuilles d’une couleur brun foncé, sans trop savoir pourquoi? Votre sorbier ou votre poirier s’est-il desséché très rapidement, sans vous laisser d’autre choix que de l’abattre?  (2016-10-14) Voir la suite> 

Paul découvre le seigle

Par Bruce Gélinas - Aujourd’hui, Paul est allé au marché et pour faire changement, il s’est acheté un pain de seigle dont le grain a été cultivé au Québec. Il était loin de se douter de tous les effets positifs que ce simple geste allait engendrer. (2016-10-14) Voir la suite> 

Tolérance au gel hivernal: voyez à la survie de vos plants

Par Guy-Anne Landry - Avant d’arrêter son choix sur une culture, il est essentiel de bien comprendre les mécanismes physiologiques de la tolérance au gel des plantes. Certaines plantes possèdent le potentiel génétique d’endurcissement (acclimatation au froid) tandis que d’autres en sont dépourvues. Mais encore, ce potentiel varie entre les cultivars d’une même espèce. (2016-10-14) Voir la suite>

Évaluation des dommages occasionnés par le gel hivernal

Par Guy-Anne Landry, agronome M. Sc. - La rigueur des hivers québécois est une préoccupation pour l’ensemble des entrepreneurs agricoles. En effet, le gel hivernal est considéré comme un facteur limitatif de l’expansion de certaines cultures, notamment en horticulture. Durant l’hiver, les températures extrêmes, une faible couverture de neige ou la présence d’une couche de glace sont susceptibles d’occasionner des dommages aux plants. (2016-04-05) Voir la suite >

Un avenir doré pour le seigle hybride? 

Par Bruce Gélinas, agronome, M. Sc. - Le seigle d’automne représente une culture dont la superficie est en constante régression depuis les années 1920. La communauté agricole préfère de loin le blé d’automne, qui bénéficie d’un plus grand nombre d’améliorations génétiques et qui est davantage en demande sur les marchés. Toutefois, les choses pourraient changer prochainement. (2016-04-05) Voir la suite >
 

Du trèfle en grandes cultures: pourquoi s'en passer?

Par Bruce Gélinas, agronome, M.Sc. -En réponse à l’évolution des marchés et des techniques de production, l’agriculture s’est adaptée. Ainsi, les prairies ont fait place aux grandes cultures. En augmentant ces dernières, nous avons perdu les bénéfices des cultures pérennes des prairies. Et si l’on tentait d’obtenir ces mêmes bénéfices dans nos cultures annuelles? (2015-04-06) Voir la suite >
 

Un petit fruit aux parures dorées

Par Guy-Anne Landry, agronome , M. Sc. - L’amour en cage, nos grands-mères le connaissaient bien. Ce petit fruit au goût unique, à l’apparence d’un bonbon enveloppé de papier parchemin, rappelle les jolies lanternes chinoises. Certains l’appellent alkékenge ou coqueret. Vous avez deviné? Il s’agit bien de la cerise de terre (Physalis pruinosa). (2014-09-30) Voir la suite >
 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-11-08

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017