​Appels de projets : mentorats et communautés de pratique

​La date limite pour le dépôt des projets est le 17 décembre 2021 à 23 h 59.

Les appels de projets visent :
  • le développement de nouveaux outils d’encadrement, d’information, d’analyse et de réseautage visant à soutenir l’offre de services des conseillers;
  • des activités d’appui à la relève pour assurer la pérennité de l’offre de services des dispensateurs. 

Clientèles admissibles

  • ​Centres de recherche
  • Établissements de transfert technologique
  • Centres de diffusion
  • Réseaux Agriconseils
  • Organisme provincial coordonnant les services-conseils et reconnu par le Ministère

Aide financière

  • ​Couvre jusqu’à 85 % des dépenses admissibles
  • Peut atteindre un maximum de 100 000 $ par projet 

Procédure pour déposer un projet

Mentorat

Le mentorat est un moyen privilégié pour développer les connaissances et l’expertise des conseillers de première ligne. Il constitue une relation d’aide professionnelle entre une personne expérimentée et une personne qui commence sa pratique ou qui désire acquérir une expertise particulière. Le mentor accompagne le mentoré dans ses apprentissages et dans le développement de ses connaissances, de son savoir-faire et de son savoir-être. Cette approche permet d’accélérer le transfert de connaissances vers les conseillers et ultimement vers les entreprises agricoles.

Liste des appels de projets 

Mentorat en irrigation

Le présent projet vise à aider des conseillers de première ligne à intégrer la gestion de l’irrigation dans leurs services-conseils pour accompagner les entreprises agricoles dans les secteurs de production suivants : petits fruits, légumes, pomme de terre, pomme, vignes et cultures de fruits et légumes abritées.
 
Au terme du mentorat, les mentorés seront en mesure :

  • de comprendre et de vulgariser certains concepts ou principes à respecter pour optimiser l’utilisation de l’eau d’irrigation;
  • d’évaluer adéquatement :
    • les ressources en eau disponibles (qualité et quantité),

    • les systèmes d’irrigation en place,

    • les caractéristiques physiques du sol ou du substrat en lien avec la gestion de l’eau d’irrigation,

    • les caractéristiques des différents systèmes culturaux en place,

    • le mode de gestion de l’irrigation,

    • le degré de susceptibilité aux stress hydriques des entreprises desservies;

  • ​​d’interpréter les résultats de ces évaluations pour formuler des recommandations quant :

    • ​​aux changements concernant la gestion de l’irrigation;

    • à l’acquisition d’équipements pour le diagnostic du volume et de la pression d’eau ou d’équipements utiles pour améliorer la gestion de l’irrigation;

    • à l’aménagement ou à l’aération d’étangs d’irrigation;

    • à la mise en place d’autres actions pour corriger les problèmes de gestion de l’irrigation.

* Comme le nombre de mentors en irrigation est limité à l’heure actuelle, prévoir la désignation de nouveaux candidats à titre de mentors.

Mentorat en horticulture

Le présent projet vise à appuyer les conseillers horticoles de première ligne dans leurs interventions auprès des entreprises agricoles dans les secteurs de production suivants : petits fruits, légumes, pomme de terre, pomme et vignes en production traditionnelle ou biologique.

En plus de développer l’expertise technique des conseillers de première ligne dans ces productions, le mentorat en horticulture assure un accès à des services-conseils techniques de qualité dans les régions centrales et périphériques.

Au terme du mentorat, les mentorés seront en mesure :
  • ​de comprendre et de vulgariser certains concepts ou principes à respecter pour optimiser les aspects suivants de la gestion de production :
    • ​Choix du site, distance à respecter et réglementation en vigueur liée à la production;
    • Choix des cultivars et des rotations;
    • Conduite de la culture;
    • Conservation et santé des sols;
    • Fertilisation;
    • Irrigation*;
    • Mécanisation;
    • Plasticulture et abris;
    • Récolte et post-récolte;
    • Gestion des eaux de lavage.
  •  de faire des diagnostics et des recommandations plus éclairées en lien avec les différentes situations de gestion des cultures;
  • d’assurer un meilleur accompagnement des entreprises en démarrage ou en développement;
  • de s’assurer que ce mentorat complémente les autres cellules de mentorat déjà en place (ex. : gestion des ennemis des cultures).

* Une concertation sera nécessaire concernant le mentorat en irrigation proposé dans l’appel de projets.

Communauté de pratique

La communauté de pratique représente un groupe de personnes qui se rassemblent pour partager et apprendre les unes des autres, en personne ou virtuellement, sur une base continue, à moyen ou à long terme.

Il s’agit d’un mode de travail collaboratif qui s’avère précieux tant pour soutenir les intervenants dans leur pratique que pour faire avancer « la pratique » dans leur champ de compétence.

Sur la base d’une adhésion volontaire, la communauté de pratique regroupe un nombre variable de participants qui ont un profil professionnel identique ou différent et qui sont engagés dans la réflexion et l’action pour le développement de leur savoir et de leurs pratiques. Les membres d’une communauté de pratique démontrent un intérêt commun dans un champ du savoir, à propos d’une pratique professionnelle, et sont motivés par un désir et un besoin de partager des problèmes, des connaissances, des expériences, des modèles, des outils et des pratiques inspirantes.

Appel de projets

Communauté de pratique pour l’ensemble des petits ruminants

Objectifs :​
  1. ​Recruter et regrouper les personnes-ressources qui sont intéressées par les secteurs des petits ruminants (ovin et caprin, laitier, viande ou laine) et qui travaillent dans différents domaines d’intervention (santé, gestion, domaine technique ou financier, etc.).
  2. Mettre en place différentes pratiques favorisant la collaboration multidisciplinaire ainsi que les échanges sur les divers besoins définis et l’appartenance aux secteurs des petits ruminants.
  3. Animer la communauté de pratique.
  4. Développer l’expertise et l’efficience des intervenants, particulièrement des conseillers de première ligne.
  5. Accroître l’offre de services-conseils pour ces secteurs et l’efficience des interventions.
 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2021-11-16

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2022