L'emploi bioalimentaire

​​​​​​​​​​​​​​​​La COVID-19 a fait perdre près de 80 000 emplois dans l’industrie bioalimentaire en 202​​​0

Après une croissance soutenue de l’emploi dans l’industrie bioalimentaire québécoise de 2014 à 2019 (2 % d’augmentation en moyenne annuellement), le nombre total des travailleurs de l’industrie bioalimentaire a chuté de 15 % en 2020 des suites de la COVID-19. L’industrie bioalimentaire comptait ainsi 453 080 travailleurs comparativement à 533 030 en 2019, ce qui représente une perte totale de 79 940 emplois. Les services de la restauration et des débits de boissons ont été les plus touchés avec des pertes de 72 720 emplois, soit 90 % des emplois perdus dans l’ensemble de l’industrie bioalimentaire. Les secteurs de la fabrication d’aliments, de boissons et de tabac (- 3 120), des grossistes de produits agricoles, d’aliments, de boissons et de tabac (- 1 980) et des magasins d’alimentation (- 2 770) ont aussi subi des pertes, mais dans une moindre mesure. Seul le secteur de l’agriculture a vu son nombre d’emplois augmenter (+ 700), alors que le secteur des pêches a perdu une cinquantaine d’emplois.
 
En 2020, les services de restauration et les débits de boissons ont fourni la majorité des emplois (167 300), devant les magasins d’alimentation (122 980), la fabrication d’aliments, de boissons et de tabac (72 230), l’agriculture (56 400), les grossistes de produits agricoles, d’aliments, de boissons et de tabac (30 500) et les pêches (3 670).

Notons que les emplois de l’industrie bioalimentaire représentent 11 % de tous les emplois au Québec 
(voir​ n​o​te).


 
Description textu​elle du grap​hique



Description textuelle du graphique​

Statistiques

Publications


Note : Les données pour le Québec proviennent de trois sources différentes :

  • l'Enquête sur la population active (EPA) de Statistique Canada pour le secteur agricole et l'ensemble de l'économie;
  • l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH) de Statistique Canada pour ces secteurs: la fabrication d’aliments, de boissons et de tabac (1), les grossistes de produits agricoles, d’aliments, de boissons et de tabac (2), les magasins d’alimentation (3) et les services de restauration et débits de boissons (4) ; 
  • Pêches et Océan Canada et le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation pour les pêches.

Compte tenu des différences dans les concepts véhiculés par ces trois sources, l’utilisateur est prié de considérer l’emploi du total de l’industrie bioalimentaire comme un ordre de grandeur. Pour plus de détails, veuillez consulter le fichier Excel « Emploi bioalimentaire, de 2011 à 2020 » (voir le lien ci-dessus).

 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2010-10-27

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2022