​Aquaculture 

​L’aquaculture consiste à cultiver des plantes ou à élever des animaux en milieu aquatique, pour l’alimentation ou le repeuplement. Elle est pratiquée sur tout le territoire du Québec, en eau douce comme en eau salée.

Les aquaculteurs québécois se spécialisent dans la pisciculture (eau douce) et la mariculture (eau salée).

En eau douce​

La production est concentrée sur l’omble de fontaine, la truite arc-en-ciel et l’omble chevalier. Les pisciculteurs québécois élèvent également la truite brune et le doré.

Quelque 145 entreprises se spécialisent en aquaculture en eau douce au Québec. On les retrouve plus particulièrement dans les régions de l’Estrie, de la Chaudière-Appalaches, du Bas-Saint-Laurent et des Laurentides. L’industrie génère plus de 300 emplois annuels et saisonniers.

Il existe 3 marchés pour les produits issus de l’aquaculture en eau douce ​:

  • l’ensemencement en milieu naturel
  • l’ensemencement des étangs de pêche
  • le marché de la table.

En eau salée

Au Québec, l’aquaculture en eau marine consiste principalement en l’élevage de mollusques. Les espèces cultivées sont la moule bleue, l’huître américaine et le pétoncle. L’oursin ainsi que les algues complètent la liste des espèces marines cultivées sur notre territoire.

L’industrie est constituée d’une vingtaine d’entreprises actives, générant une centaine d’emplois. Les activités maricoles sont réparties dans les régions maritimes du Québec : les Îles-de-la-Madeleine, la Gaspésie, le Bas-Saint-Laurent et la Côte-Nord.

Voir aussi

Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2020-03-09

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2020