Transformation bioalimentaire

L’industrie de la transformation alimentaire, aussi appelée la fabrication des aliments, des boissons et du tabac, repose sur un tissu industriel diversifié composé d’environ 2 400 établissements. Ceux-ci sont dispersés sur l’ensemble du territoire québécois et exercent leurs activités dans une quarantaine de secteurs.

La valeur des livraisons (ventes) manufacturières de la transformation alimentaire s’élevait à près de 28 milliards de dollars en 2016. Il s’agit d’une hausse de 6 % par rapport à 2015. À titre comparatif, la valeur pour l’ensemble du secteur manufacturier québécois a légèrement reculé de 0,4 % sur la même période.

En 2016, la hausse observée s’explique par un bon rendement des livraisons dans les secteurs suivants :

  • Mouture de céréales et de graines oléagineuses (+17 %)
  • Fabrication de produits de viande (+12 %)
  • Fabrication de sucre et de confiseries (+10 %)
  • Fabrication d'autres aliments, tels que le café, les vinaigrettes, etc. (+10 %)
  • Fabrication de boissons et de produits du tabac (+7 %)
  • Mise en conserve de fruits et de légumes et fabrication de spécialités alimentaires (+6 %)
  • Préparation et conditionnement de poissons et de fruits de mer (+5 %)
  • Fabrication de produits laitiers (+2 %)
  • Boulangeries et fabrication de tortillas (+1 %).

En revanche, la valeur des livraisons dans le secteur de la fabrication des aliments pour animaux a diminué de 10 %.

Soulignons qu’à l’échelle canadienne la part québécoise dans les livraisons bioalimentaires s’établissait à 25 % en 2016.

Répartition des livraisons bioalimentaires au Québec, en 2016 
Description textuelle du graphique


Statistiques

Publications


Dernière mise à jour : 2016-02-24

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2017