Productions végétales

Fourrages

Prairie en mal d’amour? Aux grands maux, les grands remèdes!

Avant de poser un diagnostic et de proposer un remède approprié, il est important de bien comprendre les causes des rendements insatisfaisants. La méthode proposée est simple : il faut utiliser les moyens à sa disposition pour bien connaître ses champs et ensuite ausculter le malade de façon rigoureuse.

Êtes-vous aux prises avec une prairie en peine d’amour?

Des producteurs disent parfois d’une prairie peu productive qu’elle a manqué d’amour. Un suivi réalisé l’an dernier cinq entreprises a démontré que le rendement moyen des prairies variait de 3,8 à 7,5 tonnes de matière sèche, selon les fermes. Certaines entreprises pouvaient posséder des prairies plus performantes que le rendement moyen de leur zone, alors que d’autres étaient aux prises avec une très faible productivité. Si, en plus d’être sous-performante, l’une de vos prairies tarde à vous laisser entrer, c’est qu’elle vous lance un appel à l’aide clair et sans équivoque.
 

Du trèfle en grandes cultures : pourquoi s'en passer?

En réponse à l’évolution des marchés et des techniques de production, l’agriculture s’est adaptée. Ainsi, les prairies ont fait place aux grandes cultures. En augmentant ces dernières, nous avons perdu les bénéfices des cultures pérennes des prairies. Et si l’on tentait d’obtenir ces mêmes bénéfices dans nos cultures annuelles?
 

Agrométéo, un outil d’aide à la décision pour la première coupe de foin

Gratuit, accessible et facile à utiliser, Agrométéo Québec est un outil des plus utiles qui peut vous aider à déterminer la période optimale de la première coupe de foin. Il vous suffit de quelques clics dans la section Météo agricole pour accéder au suivi des degrés-jour base 5 ºC et à l’indice d’assèchement pour obtenir l’information nécessaire à votre prise de décision.
 

Des photographies numériques pour anticiper la composition botanique d’une prairie ou d’un pâturage

Lorsque nous effectuons une estimation visuelle de la composition botanique d’un champ fourrager, nous avons fréquemment tendance à sous-estimer l’importance des graminées présentes.

Fourrage exceptionnel pour fromage d'exception

La valeur nutritive des foins séchés en grange est bien supérieure aux foins séchés au champ et est souvent supérieure aux ensilages. L’intérêt d’alimenter les vaches avec ces foins réside dans la qualité organoleptique et nutritionnelle des laits produits ainsi que dans la réduction des risques de contamination par les bactéries butyriques et du genre listeria.

Protection des cultures

Vers fil-de-fer : c’est le temps de dépister les champs !

Les principaux ravageurs des semis que l’on peut observer en grandes cultures sont les vers fil-de-fer. Lorsque l’on constate des dommages causés par ces insectes aux plantules de maïs par exemple, il est trop tard pour intervenir. Par contre, avec une bonne connaissance des ravageurs présents et de l’ampleur des dommages qu’ils ont causés dans un champ, il est possible de faire des choix éclairés pour la saison suivante : rotation des cultures, travail du sol, utilisation de semences traitées ou non aux insecticides, date de semis, etc.

Évaluation des dommages occasionnés par le gel hivernal

La rigueur des hivers québécois est une préoccupation pour l’ensemble des entrepreneurs agricoles. En effet, le gel hivernal est considéré comme un facteur limitatif de l’expansion de certaines cultures, notamment en horticulture. Durant l’hiver, les températures extrêmes, une faible couverture de neige ou la présence d’une couche de glace sont susceptibles d’occasionner des dommages aux plants. Au printemps, avant le débourrement des plants, il est possible d’évaluer visuellement ces dommages provoqués par le gel hivernal dans certaines cultures horticoles.

IRIIS phytoprotection et SAgE pesticides, des outils essentiels pour vos champs et cultures

Vous avez remarqué des taches sur les feuilles de vos plants de tomates ou des grignotements sur vos fraises, mais vous ne connaissez pas la cause? Ou vous connaissez le coupable, mais vous cherchez une façon de vous en débarrasser qui est moins dommageable pour votre santé et pour l’environnement? Voici deux outils essentiels qui pourront vous aider à démêler tout ça!

 

RAP Grandes cultures : on cherche des « bibittes »

Les grandes cultures ont leur lot de maladies et de « bibittes ». Vous vous demandez  peut-être ce que ces ennemis des cultures nous réservent pour la saison de culture à venir... Faire une prédiction est difficile, car l'évolution des maladies et des ravageurs dépend de plusieurs facteurs. En vous abonnant au Réseau d'avertissement phytosanitaires (RAP), vous pourrez suivre de près l'état de la situation de votre région.

Outils de régie des cultures

Info-sols.ca : Du nouveau !

En ligne depuis 3 ans, le site info-sols.ca a été visité 105 000 fois par plus de 6 900 utilisateurs au Québec, dont plus de 620 proviennent de la région du Centre-du-Québec. En plus de fournir une série de données géographiques (photos aériennes, données d’élévations des sols, plans de drainage et d’autres informations sur vos sols), le site d’Info-sols continue de se renouveler et a récemment ajouté de nouvelles données et fonctions ainsi que des guides explicatifs pour aider à obtenir un meilleur portrait de vos champs.
 

Info-Sols.ca : les plans de drainage souterrain et la topographie sont maintenant disponibles

Déjà du nouveau depuis la parution du texte « Info-sols : un outil gratuit pour diagnostiquer les problèmes de rendement en quelques clics ». Depuis le 9 mars 2015, la deuxième phase de développement du site Internet Info-Sols permet le téléchargement et la visualisation de plans de drainage souterrain subventionnés par le MAPAQ entre les années 1965 et 1995 ainsi que la topographie (élévation des champs).
 

Info-Sols : un outil gratuit pour diagnostiquer les problèmes de rendement en quelques clics

Saviez-vous qu’il est dorénavant possible de mieux connaître vos champs, sans même devoir y mettre les pieds? Le site Internet Info-Sols permet aux producteurs et intervenants du milieu de visualiser et d’accéder à une multitude de couches d’information sur le territoire agricole de l’ensemble des régions du Québec.
 

Acériculture

Passer d’un évaporateur à l’huile à un évaporateur aux granules ou
au bois de nouvelle génération

Depuis une dizaine d’années, les évaporateurs ont grandement évolué. En mars 2016, pas moins de 17 modèles d’évaporateurs aux granules ou au bois de nouvelle génération étaient offerts par 7 fabricants d’équipement. Les évaporateurs au bois de nouvelle génération, bien que très différents d’un modèle à l’autre, se distinguent des évaporateurs traditionnels au bois par leur chambre de combustion isolée aux parois étanches dans laquelle l’injection d’air nécessaire à la combustion du bois est contrôlée.

Réservoir usagé et sirop d’érable à saveur de cannelle?

Plusieurs acériculteurs utilisent un réservoir en cage sur palette communément appelé IBC (Intermediate Bulk Container) et Tote pour recueillir ou entreposer l’eau d’érable afin d’alimenter le concentrateur ou l’évaporateur. Quelques mises en garde s’imposent!
 

Bactéries et levures dans l'eau d'érable : comment  éviter les mauvaises bactéries?

Les acériculteurs auraient peut-être avantage à entailler les arbres et à manipuler la sève avec des gants pour éviter autant que possible la contamination de la sève par les mauvaises bactéries présentes sur la peau humaine.

Petits fruits

Congeler des plants de framboisiers et les conserver pour l’été suivant

Avez-vous entendu parler de la production des framboisiers à haut potentiel de rendement? Cette technique consiste à produire des plants de framboisiers à potentiel élevé, de les congeler ou de les conserver au frais pendant l’hiver et de les replacer au champ ou sous tunnel pour la mise à fruit. Cette pratique permettrait d’augmenter jusqu’à cinq fois les rendements d’une culture conventionnelle. Ce type de production est actuellement à l’essai chez quelques producteurs de framboises du Québec.

Fraises cultivées en serre, des performances fondées sur une maîtrise technique

Démarré en 2013, le projet de développement de la culture en serre de la fraise réalisé chez Les Serres René Fontaine de Pierreville s'est révélé très stimulant pour toute l'industrie de la culture en serre du Québec.

La production de la fraise hors-sol a-t-elle un avenir au Québec?

La culture de fraises hors-sol sous abri est la technique horticole qui s’est le plus développée en Europe au cours des dix dernières années. En Amérique du Nord, le Québec fait figure de leader dans le développement des méthodes de production visant la culture hors-saison de la fraise, que ce soit en plasticulture au champ ou en culture hors-sol sous abri.

Protection hivernale des fraisières : la paille de panic érigée, plus propre que la paille de céréales

Vous aimeriez trouver une solution de rechange à l’achat de paille de céréales pour protéger vos champs consacrés à la culture des fraises? Vous avez une parcelle de terre marginale à valoriser? Pourquoi ne pas tirer profit de cette graminée pérenne qu’est le panic érigé?

Toute première chaine de valeur dans le secteur de la fraise au Québec

Un partenariat entre sept entreprises de chez nous, dont la chaîne d’alimentation Métro inc., a permis de créer la toute première chaîne de valeur dans le secteur de la fraise au Québec. Les promoteurs unissent leur savoir-faire pour produire et commercialiser « La Frissonnante », une fraise cultivée en régie de cultures sans pesticide dans le complexe de serres de Rose Drummond. 

La canneberge, un peu, beaucoup, passionnément... à la folie!

Il y a 75 ans, Edgard Laroque voyait déjà l’épopée que connaîtrait un petit fruit rouge rempli d’antioxydant : la canneberge. Déjà propriétaire d’une entreprise de fruits et légumes, un voyage à Cape Cod lui fit découvrir des champs flamboyants. Aujourd’hui, c’est l’évolution de la mécanisation par la technologie qui a marqué la progression de la ferme Les Atocas du Québec, propriété de Louis-Michel Laroque, 3e génération de la famille.

Grandes cultures

Les céréales d’automne, un atout dans votre rotation!

De plus en plus d’entreprises agricoles s’intéressent aux céréales d’automne. Toutefois, plusieurs hésitent encore à les introduire dans leur rotation. Les possibilités de semis en fin de saison, les risques de fusariose et la rentabilité à court et long terme constituent souvent des éléments de questionnement. Le taux de survie à l’hiver s’avère également une préoccupation importante, particulièrement pour le blé d’automne.
 

Conservation des sols

Santé des sols et gestion optimale de l'eau

Une mauvaise gestion de l’eau dans les champs est souvent la cause première de mauvais rendements et fréquemment en lien avec divers problèmes de santé des sols tels que la compaction, l’érosion, la dégradation de la structure, etc. 
 
Ne pas remplir ce champs

Dernière mise à jour : 2017-08-22

Menu de bas de page

Aller au Portail du gouvernement du Québec
© Gouvernement du Québec, 2019